paysagiste

  • Exposition « Jean Achard, un paysagiste à l’école de la nature. »

    Jusqu’au 4 mai 2009, le musée Hébert (près de Grenoble) vous invite à une rétrospective de l’œuvre du peintre Jean Achard.

    chapeau5740.jpg
    Vue de Belledonne (étude) Vers 1840 Huile sur papier marouflé sur bois Coll. La Tronche, musée Hébert © Musée Hébert

    Dès ses premières années d’apprentissage à l’Ecole municipale de dessin en Isère, Jean Achard rencontre les peintres romantiques qui viennent chercher dans la province du Dauphiné des sujets pittoresques. Sous l’influence de l’un deux, Isidore Dagnan, il part pour Grenoble attiré par les montagnes et la nature environnante.
    De 1834 à 1835, il séjourne en Egypte et devient professeur de dessin à Abouzabel, près du Caire. Fuyant l’épidémie de peste, il rentre fin 1835, en faisant escale quelques mois à Naples et en Sicile, d’où il ramène des études paysagistes.
    Il participe à son premier salon parisien en 1839 avec une œuvre orientaliste : « vue des environs du Caire, effet du matin ».
    À Paris, Jean Achard fréquente les membres de l’école de Barbizon. À la belle saison, il part régulièrement en province pour peindre la nature en lumière naturelle et y retrouve Boudin, Corot, Daubigny… Il s’attache désormais à peindre la campagne familière, de simples morceaux de nature avec une dimension poétique.
    Il finira sa vie à Grenoble, transmettant son savoir aux jeunes artistes de la région.
    31358.jpg
    Paysage dauphinois Vers 1844 Huile sur toile Collection particulière © Jean-Luc Lacroix



    MUSÉE HÉBERT

    Chemin Hébert
    38700 LA TRONCHE / GRENOBLE
    Tél. 04 76 42 97 35
    HORAIRES : Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
    PRIX D’ENTRÉE : Entrée libre.