objets

  • Les Objets dérobés de la réunion des Musées nationaux

    Depuis 20 ans, la collection des « objets dérobés », éditée par la réunion des Musées nationaux, propose des objets reproduisant fidèlement les détails de célèbres tableaux.

     

    Ces trésors, jusqu'alors figés sur la toile, se retrouvent dans votre vie quotidienne.

    bo1.jpg
    © rmn

    Vous pouvez ainsi posséder les pendants d'oreilles de « La jeune femme à la Voilette » de Pierre-Auguste Renoir, le pendentif et les boucles d'oreilles de la joueuse de cartes du « Tricheur à l'as de carreau » de Georges de la Tour, ou bien encore le collier de « L'Italienne » de Vincent Van Gogh.

    joueurs.jpg
    © rmn

    Tous ces objets sont finalisés en France, en étroite collaboration avec les ateliers d'art et les conservateurs des Musées, bénéficiant ainsi d'une caution culturelle. Actuellement la plupart de ces objets sont vendus dans les boutiques de la réunion des Musées nationaux, rattachés aux Musées exposant les œuvres dont ces objets sont inspirés.

    collier.jpg
    © rmn

    En juin prochain, deux étoles verront le jour, inspirées du « Portrait de Madame Panckoucke » d'Ingres et des « Deux Sœurs » de Chassériau. À cette même époque, l'ensemble des objets édités sera regroupés à la librairie-boutique des Musées nationaux au Louvre.

    etoles.jpg
    © rmn

    Une bien jolie façon d'appréhender autrement quelques grands classiques de la peinture.