musique

  • Grand concours réservé aux bloggeuses créatives !

    Pour fêter son 15ème anniversaire, le salon Créations & savoir-faire & Marie Claire Idées a choisi pour thème « l'âge tendre ».

     

    A cette occasion, deux concours créatifs réservé aux bloggeuses sont mis en place jusqu'au 2 Septembre !

     

    Le premier vous propose de vous amuser sur le thème de la musique de vos 15 ans. Yé Yé, hippie chic, rock'n roll, disco, new wave... Vous avez carte blanche pour interpréter le support de musique de vos 15 ans  ! Gramophone, micro-sillon, mange disque, vinyle, cassettes, CD ou I-pod...en tricot, pâte fimo, broderie, cartonnage, ou patchwork... 

     

    Le deuxième concours a pour thème « L’école buissonnière ». Le temps béni des bancs d’école où l’on fabrique avions et cocottes en papier. A vous de réinterpréter ces deux grands classiques (avion et cocotte) dans toutes les matières et avec toutes les techniques que vous voulez !

     

    Pour participer :

    Envoyez une photo de votre création accompagnée de vos coordonnées complètes et de l’adresse URL de votre blog au plus tard le 2 septembre 2011 :

    Par mail à anne-sophie.durand@comexposium.com

    Par courrier à Comexposium - Salon Créations & savoir-faire - 70, avenue du Général de Gaulle - 92058 Paris – La Défense

     

    Plus d’infos sur le site du salon Créations & Savoir-Faire & Marie Claire Idées.


  • Les explications du coussin brodé d'une partition de musique dans le N°81.

    Voici les explications pour le coussin « polyphonique » du sujet « sonate en rouge majeur », du numéro de Noël de Marie Claire Idées.

    Image 1.png

    BRODERIE CHEF D'ORCHESTRE ***

    Dimensions du coussin : 42 x 46 cm

    IL FAUT

    55 cm de lin DMC, 12 fils au cm, col. Ecru. 44 x 48 cm de toile écrue pour le dos du coussin. Mouliné DMC, 1 éch. de chacun des col. suivants : blanc, 310, 3799, 844, 414, 4015, 950, 4150, 4145, or 5282 et argent E168. Petites perles (La Droguerie). Crayon transfert. Papier calque. Tambour à broder. Bourrage synthétique. Fil à coudre écru.

    mozart_1.jpg
    Cliquez sur le schémas pour le télécharger en pdf.

    COMMENT FAIRE

    Laver, sécher et repasser le lin avant de broder.

    Décalquer les motifs. Les redessiner sur l'envers au crayon transfert. Repasser en place à fer très chaud pour imprimer les motifs sur le tissu.

    Commencer par broder l'arabesque avec 3 brins de fil or ou argent.

    Broder 12 portées avec 1 brin 310 + 1 brin 3799 : chaque portée est composée de 5 lignes parallèles séparées par 2 fils du tissu. Broder ensuite les notes sur les portées.

    Terminer par le chef d'orchestre et le fond de l'arabesque.

    Repasser sur l'envers en appuyant la broderie sur un molleton.

    Piquer dessus et dessous endroit contre endroit en laissant une ouverture au milieu d'un côté. Retailler les rentrés, dégarnir les angles. Retourner. Remplir de bourrage. Fermer l'ouverture.

     

    © conception Vania Leroy, photo Fabrice Besse, création Anne Muchir pour MCI/DMC.

     

  • Réouverture du Musée de la Musique

    Image 1.png

    Situé au cœur de la Cité de la Musique, à Paris, le Musée de la Musique a réouvert ses portes au public depuis le 3 mars dernier.
    Au départ simple cabinet d’instruments regroupant la collection du Conservatoire, ce Musée a gagné son appellation avec son ouverture en 1997, prenant alors une véritable ampleur historique en proposant, au-delà d’une simple exposition d’instruments, une lecture de l’histoire de la musique via l’histoire de l’humanité en général.
    Les travaux, entamés en 2007 et qui viennent de se terminer, ont eu pour but d’améliorer et d’élargir cette présentation de la musique à travers les siècles et le monde, mettant en parallèle les grandes évolutions sociologiques, culturelles et artistiques et les pratiques musicales, « l’homme musicien » témoin de son époque.

    Image 2.png


    Les collections du Musée se présentent désormais à la fois sous forme chronologique du XVIIème au XXème siècle en Occident et avec un parcours à travers les principales cultures musicales du monde. Ces thématiques sont illustrées par l’exposition d’instruments exceptionnels, de tableaux et de photos, mais aussi par de nombreux documents sonores et audiovisuels.
    Le premier espace du Musée est donc consacré au XVIIème siècle : la naissance de l’opéra, de Monteverdi à Lully avec les plus grandes cours d’Europe de l’époque baroque.
    La deuxième salle est dédiée au XVIIIème siècle et retrace l’évolution de la vie musicale à travers le siècle des Lumières.
    L’Europe romantique du XIXème siècle, période foisonnante de création est représenté avec l’influence de la littérature germanique et le goût marqué pour l’expression des sentiments, le mysticisme et le surnaturel.
    Un nouvel espace est consacré aux musiques dites « savantes » du XXème siècle, avec la place grandissante des rythmes et percussions et, bien sûre, des nouvelles technologies.
    Enfin, la surface dédiée aux musiques du monde a été doublée et s’organise en 5 aires avec la présentation des instruments du monde arabe, de l’Asie, de l’Afrique, de l’Océanie et des cultures amérindiennes.

    Image 6.png


    Des concerts gratuits sont tous les jours programmés dans le Musée. Quelque 150 artistes provenant d’univers musicaux très différents agrémentent ainsi votre visite. Tous les deuxièmes dimanches du mois, à 14h 30, la visite du Musée devient Concert-Promenade : musiciens, conteurs, plasticiens, danseurs investissent l’Espace pour des concerts, des performances, des ateliers et des rencontres. Ainsi les samedi 7 et dimanche 8 mars 2009, de 14h à 18h, les étudiants du Conservatoire national supérieur de musique de Paris donneront 32 concerts sur les instruments des collections du Musée.

    Au-delà de cette programmation musicale en écho à la Cité de la Musique, le Musée met en place une politique d’expositions temporaires itinérantes et de dimension internationale ainsi qu’une médiathèque regroupant une documentation très complète et un programme de recherche scientifique au sein du Laboratoire du Musée.

    affiche_reouverture_musee3.jpg


    Musée de la musique - Cité de la musique
    221, avenue Jean-Jaurès
    75019 Paris
    Tél. 01 44 84 45 00


    Horaires
    Collections permanentes (à partir du 3 mars)
    Du mardi au samedi de 12h à 18h
    le dimanche de 10h à 18h
    fermeture le lundi


    Tarifs
    Visites sans conférencier
    plein tarif adulte : 8 € - tarif réduit : 6.40 €
    Visites avec conférencier*
    plein tarif adulte : 10 € - tarif réduit : 8 € - plein tarif enfant : 6 € - tarif réduit (pour les groupes) : 4,20 € - personne handicapée : 5 €
    Réservation : 01 44 84 44 84

  • Pique-niques en musique, aux Jardins du Manoir d’Eyrignac

    Image 1.png
    Du 14 juillet au 18 août 2008, le Manoir d’Eyrignac vous donne rendez-vous tous les lundis soirs, de 19h à la tombée de la nuit.

    saisons_pique_nique.jpgHabillé en blanc et accompagné de votre pique-nique, vous pourrez venir partager en famille et entre amis un pique-nique dans le jardin blanc, au milieu des roses et des jets d’eau des basins, pour admirer le coucher de soleil.

    Image 2.png
    Le guitariste Djalma rythmera chaque soirée en musique.

    Un espace de jeux sera entièrement réservé aux enfants. Vous pourrez aussi flâner à travers les sentiers botaniques du Jardin, et faire une visite libre ou audioguidée du reste du parc.

    Image 6.png
    Pique-nique dans le Jardin Blanc
    Tous les lundis soirs de 19h au coucher du soleil
    Adultes : 8,50 € - gratuits pour les moins de 14 ans
    Les Jardins du Manoir d’Eyrignac
    24 590 Salignac
    Tél : 05 53 28 99 71
    e-mail





  • Fête de la Musique !

    Quelques notes à envoyer pour la fête de la Musique…

    096eb9c1d2179ab542a14b8865fcdc41.jpg
    © conception et réalisation graphique : Marion Taslé

    Réalisée à partir de partitions anciennes, cette enveloppe transmettra la mélodie du langage, une chanson douce, ou un air entraînant !
    31b7b07893ab4090014f4dd8a888fa7e.jpg
    ©Marion Taslé

    Cliquez sur la maquette de l’enveloppe pour la télécharger et l’imprimer sur un format A4.
    Découper les contours, plier et coller les côtés et le dos entre eux.

    Une fois montée, l’enveloppe est un tout petit peu plus petite qu’une enveloppe normale. Libre à vous de l’agrandir (sur un A3) ou de la rétrécir selon la taille de votre message à l’intérieur !