Les blogs Marie Claire Idées - Marie Claire

Les blogs Marie Claire Idées

La sélection des blogs Marie Claire Idées
Derniers articles
Tous les blogs
Rejoignez-nous sur Facebook

hongrois

  • Fauves hongrois, Musée d’art moderne de Céret

    La culture occidentale et plus particulièrement la culture française, a joué un rôle majeur dans la formation et l’épanouissement de l’art moderne hongrois à la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

    d7150e46b6e595325206d6cded84ea19.jpg
    Vilmos Perlrott Casba. Rue à Nagybànya. Huile sur toile. Collection Hass.© Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise

    Pourtant, les Fauves hongrois ont eu tendance à être négligés par l’histoire de l’art en général mais aussi par la recherche scientifique concernant les mouvements du début du siècle.
    Les Hongrois furent les premiers parmi les artistes étrangers en France à s’intéresser au fauvisme et à créer les premiers tableaux fauves. Proche des œuvres françaises par leurs couleurs, leurs thèmes, leur dynamisme, ils conservent toutefois leur identité propre et une certaine distance vis-à-vis de leurs homologues parisiens. Leurs compositions semblent en effet être peintes d’une façon moins spontanée, plus construite, plus réfléchie.
    3b91d94d59ae41a05cdf80818b2f132a.jpg
    Vilmos Perlrott Casba. Nue féminin. 1910. Huile sur toile sur carton. Collection Rippl-Ronai Mùzeum Kaposvàr.© Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise

    Lorsque ces jeunes peintres arrivent à Paris, ils ne forment pas un groupe d’artistes hongrois mais se mélangent aux artistes français et étrangers. Très vite, ils exposent régulièrement dans les Salons les plus à la pointe de l’époque, au Salon de l’Automne et au Salon des Indépendant. Dès 1907, ils deviennent des peintres fauves, avant même d’avoir fréquenté l’école de Matisse. Après avoir passé l’hiver dans les écoles et les ateliers parisiens, certains d’entre eux retournent en Hongrie pendant l’été, notamment à Nagybànya, dans le petit village de Nyergesùjfalu, ou la ville de Kaposvàr, pour y travailler en plein air.
    Ce sont des artistes aux personnalités individuelles et singulières mais partageant le même esprit moderne et les mêmes idéaux radicaux dans leur conception de la peinture.
    edc164b8b50aca5f5a1b5820285f01ee.jpg
    Sàndor Ziffer. Vue de haut de la tour Itsvàn. 1908. Huile sur toile. Collection Kemèny Gyula.© Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise

    Malheureusement, seule une infime proportion des œuvres peintes avant 1914 a survécu aux deux guerres mondiales et aux autres évènements en Hongrie. Les toiles fauves hongroises n’ont jamais été présentées –jusqu’à 2006- dans leur propre pays. Fruit d’un programme de recherche commun mené par la Galerie Nationale Hongroise et l’Université de Budapest, ce projet s’est donc concrétisé par une exposition présentée à la Galerie Nationale Hongroise de Budapest l’été 2006 sous le titre Fauves hongrois, de Paris à Nagybànya, 1904-1914. Elle avait rassemblé environ 250 tableaux et une centaine de dessins. Une sélection a été réalisée parmi ces œuvres par les trois musées partenaires, Céret, Dijon et Le Cateau-Cambrésis, pour présenter aujourd’hui 116 peintures et 44 dessins.
    79ddef09a244b9aa6d04b88749588336.jpg
    Sàndor Ziffer. Paysage d'hiver à la barrière. début des années 1910. Huile sur toile. Collection Galerie Nationale Hongroise.© Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise

    À travers cette importante sélection d’oeuvres provenant des plus prestigieuses collections publiques et privées hongroises, américaines et françaises : l’exposition évoque cette aventure passionnante, mais encore mal connue en France et même en Hongrie, du fauvisme hongrois.
    e1a3815ad13903d92640b060c1fd51df.jpg
    Vilmos Perlrott Casba. Nature morte à l'horloge. vers 1910. Huile sur toile. Collection Kecskeméti Képtàr.© Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise


    Fauves hongrois

    Du 22 juin au 12 octobre 2008
    Musée d’art moderne de Céret
    8 bd Maréchal Joffre
    BP 60403 Céret cedex
    Tél : 04 68 87 27
    Tous les jours de 10h30 à 15h.
    e-mail

    © Musée d’art moderne de Céret © Galerie Nationale Hongroise