fondation cartier

  • Gosse de Peintre, exposition de Takeshi Kitano, à la Fondation Cartier

    Cinéaste, acteur, animateur d'émissions télévisées, comique, peinture, écrivain, Takeshi Kitano est un personnage hors du commun. L'exposition Gosse de Peintre à la Fondation Cartier est à l'image de sa Démesure.

    Image 1.png

    Cet évènement a été réalisé spécialement pour la fondation Cartier. Les œuvres exposées autant que la scénographie nous plonge dans le monde de l'enfance. Kitano l'a imaginée comme « une série de rêves », s'adressant aux enfants, tout en parlant aux adultes.

     

    J'ai passé un vrai moment de détente, d'émerveillement, de retour aux joies de l'enfance et de franche rigolade grâce à l'humour de cet artiste éclectique.

    Un petit porte-bonheur japonais vous est remis à l'entrée, preuve de la bienveillance de l'artiste qui vous accompagne tout en long du parcours. La première œuvre s'intitule « Qui es-tu, toi qui me regardes ?! », un autoportrait bien surprenant de Kitano qui fait écho à la nature autobiographique de cette exposition.

    Puis viennent de nombreuses mises en scène.

    Le théâtre de marionnettes Ô-Edo est un vrai bonheur avec ses personnages d'antan sur fond de petite musique entraînante : une vision du Japon ancestrale qui trouve des parallèles avec nos propres souvenirs d'enfance.

    Image 3.pngLa deuxième salle prend des allures de laboratoire et de musée d'histoire naturelle fantastique et fantaisiste : Kitano nous explique ses différentes théories sur la disparition des dinosaures dont celle qui dit que leurs bras étaient trop petits pour boxer leurs adversaires ! Croquis et maquettes montrent des plans secrets de l'Armée impériale se servant des animaux et de leurs capacités pour créer d'incroyables machines de guerre (un grand coup de cœur pour la locomotive à criquets). Mention spéciale Marie Claire Idées : une machine à coudre surdimentionnée trône au centre de la pièce, véritable « usine à gaz » actionnée par des pieds de géants et crachant de la vapeur... pour coudre un petit ruban. Chacun y verra ce qu'il veut, personnellement j'y ai trouvé la représentation du temps et de l'énergie déplacée pour la réalisation même d'une petite création afin que celle-ci soit aboutie.

    Image 2.pngLe sous-sol est principalement consacré à la peinture de Kitano. Ses grandes toiles colorées et ludiques sont  très proches de l'art naïf. Si vous avez la chance de tirer au sort un ticket gagnant, vous aurez le privilège de peindre un dinosaure géant avec une mitraillette à peinture ! En fond de salle, derrière un rideau, un écran diffuse des extraits des shows TV comiques de Kitano : un grand enfant s'amusant à nous faire rire, avec souvent une deuxième lecture sous-jacente et une critique de la société japonaise telle qu'elle est vue par les occidentaux.


    Un très bon moment pour petits et grands !


    Image 5.png
    Gosse de Peintre

    Beat Takeshi Kitano

    Jusqu'au 12 septembre 2010

    Fondation Cartier pour l'art contemporain

    261 boulevard Raspail

    75 014 Paris

     

    Entrée : 7, 50 euros