expo - Page 4

  • « Terres de Contrastes », exposition de céramiques aux Ateliers de Paris

    p54.jpg

    Dans le cadre du parcours « circuits céramiques » organisé par les Ateliers d'Art de France, les Ateliers de Paris vous invitent à découvrir 9 créateurs, sculpteurs et céraistes, lors de l'exposition « Terres de contrastes ».

    ar.jpg

    © Alice Riehl associe la porcelaine à des fibres textiles pour un univers très féminin, entre couture et végétal, avec notamment des incrustations de dentelle.

    deberly_01.jpg

    © Anne Deberly tourne des pièces qui sont faites pour former un ensemble et représenter une déclinaison, un emboîtement, une accumulation...

    Image 2.png

    © Valérie Lebrun compose un étrange bestiaire.

    fc8f84c06b15053133206.jpg

    © Véronique Roussiaux, sculpteur, propose une série intitulée « formes et facettes », comme des fragments de vie et d'émotions fugitives, utilisant différentes terres et différents traitements de surface.

    tubesempreinteweb_000.jpg

    © Emmanuelle Wittmann travaille sur la forme : « le vase donne l forme au vide, comme la musique au silence ».

    DSCF+1624.JPG

    © Claire de Lavallée réalise des objets du quotidien comme des scultures.

    normal_Simone-PerrotteArt-and-perc.jpg

    © Simone Perrotte mêle bestiaire fantastique et formes organiques simplissime en porcelaine blanche.

    hex3.jpg

    © Alexis Duclos crée une collection d'objets intitulés « Brume », jouant sur la sensualité de la terre avec des contrastes lisse/rugueux.

    090309-024_4.jpg

    © Agnès Nivot travaille sur la forme unique de l'anneau, la déclinant dans une variété d'aspects et de textures.

     

    Terres de contrastes

    Les Ateliers de Paris

    Du 14 septembre au 23 octobre 2010-09-08 entrée libre du mardi au samedi, de 13h à 19h.

    30 rue du Faubourg Saint-Antoine

    75012 Paris

    tél : 01 44 73 83 50

     

  • « Urban Nature », exposition sur la biodiversité en ville

    La Galerie verte est une vitrine des Jardins de Babylone, spécialistes des murs végétaux pour l'extérieur et pour la maison.

    galerie_verte_13-1276534085.jpg

    Du 3 au 30 septembre 2010, cette Galerie accueille sa première exposition : « Urban Nature », sur le thème de la biodiversité en ville.

    galerie_verte_16-1276533780.jpg

    En invités, les Ateliers Ouverts, designers ébénistes, présentent leurs toutes nouvelles créations  de ruches et nichoirs à oiseaux. Le tout orchestré dans une scénographie végétale et originale. Face à l'extinction des abeilles et au besoin de ramener la nature en ville, les objets exposés prennent en compte la dimension environnementale, alliant esthétisme, poésie, technique et bonne qualité écologique.

    galerie_verte_4-1273678203.jpg

     

    INVIT .jpgLa Galerie Verte

    6 rue des Jeuneurs

    75002 Paris


     

     

     

  • Expo de Broderie hongroise d'Eva Tomosvary

    Les fleurs-1.jpg

    Jusqu'au 15 septembre, Eva Tomosvary expose ses broderies à la Galerie du Montparnasse, à Paris.

    Les-maries-essai.jpg

    Plongez dans son univers coloré, aux scènes traditionnelles de mariage, avec une multitude de cœurs et de paniers fleuris, brodés sur toiles et de lin. L'artiste sera présente à la galerie, l'occasion de faire une belle rencontre.

    Nappe-fleurie.jpg

    Invitation.jpgGalerie du Montparnasse

    55 rue du Montparnasse

    75014 paris

    Tél : 01 43 22 72 77

    Ouvert tous les jours de 12h 30 à 20h.

     

     

     

  • Carnets cousus et Mots brodés, de Léa Stansal

    Les Editions de La Martinière vous propose un nouvel ouvrage de la créatrice textile, Léa Stansal : « Carnets cousus et mots brodés ».

    invit_expo.jpg

    À la fois conte et cahier de créations, ce livre vous emmène sur les traces d'un héros fabricant de pompon dont l'histoire se déroule sur une cinquantaine de carnets cousus et rebrodés.  En parallèle, Léa Stansal vous explique comment réaliser ces carnets uniques et personnels, rassemblant souvenirs et pensés intimes, un peu comme un scrapbook en textile.

    couv Carnets cousus.jpg

    À l'occasion de la parution de cet ouvrage, le Viaduc des Arts exposera ces carnets cousus et mots brodés, du 1er au 5 septembre 2010, de 12 h à 20 h., 51 avenue Daumesnil, 75012 Paris.

     

  • Expo « Upcycling », chez Merci, à Paris

    Du 1er au 25 septembre 2010, le concept store Merci vous propose une sélection éclectique d'objet « Upcyclés » venus des 4 coins du monde.

     

    image.jpg

     

    Ce terme de Upcycling est apparu pour la première fois en Allemagne en 1994. Il défini un recyclage « vers le haut ». Une nouvelle génération de Designer ne fait pas que récupérer des matériaux pour leur donner une seconde vie, ils ré-enchantent ces matières pour que le résultat soit plus beau que le produit initial. Une démarche à la fois éthique et esthétique.

     

    spilt_box_shelves.jpg

     

    Le plasticien britannique Peter Marigold réalise des modules de bibliothèques en bois de cagettes, les Split Box.

     

    Image 1.png

     

    Golran chine des tapis anciens, les dépigmente, les reteint, les découpe pour le redonner une image actuelle.

     

    mm01true.jpg

     

    Marcel Wanders pour Magis a designé une chaise aux pieds de verre soufflé comme une bouteille d'eau minérale.

     

    025Upcycling_sept2010.jpg

     

    Les 5.5 Designers réalisent des porte-manteaux perroquet à partir de patères récupérées.

     

    Image 2.png

     

    Ces troncs évidés et laqués rappellent que si la nature fait bien les choses, l'intervention de l'homme peut aussi la sublimer.

     

    039Upcycling_sept2010.jpg

    Les Japonais de Cuiora utilisent les bandes de papier recyclé pour ballots de riz, les colorisent et en font des coussins, des coupelles, des saladiers...

    047Upcycling_sept2010.jpg

    Les Filles du Facteur crochettent les sacs en plastique noirs du Burkina Faso.

    060Upcycling_sept2010.jpg

    Hellskitchen réalise des casques de motos avec des chambres à air.

    le sedute_r1_c1.jpg

    Essent'ial crée des fauteuils club en papier recyclé.

     

    Merci vous propose plus de 50 nouveautés exposées sur le thème de l'Upcycling.

     

    Avec cette exposition et le dernier numéro de Marie Claire Idées, sous le signe de l'éco-responsabilité, les idées récup' et créatives vont fuser !

     

    merci

    111 boulevard Beaumarchais

    75003 Paris

    tel: 01 42 77 00 33

     

  • « Sensorialités excentriques », au Musée d'Art contemporain de Rochechouart

    Jusqu 'au 18 octobre 2010, le Musée d'Art contemporain de Rochechouart propose une exposition intitulée « Sensorialités excentriques », articulée autour de l'artiste Dadaïste Raoul Hausmann.

    pressesenso-00.jpg

     

    © Raoul Hausmann, "Regard dans le miroir", 1930, photomontage, 19x13,5 cm, coll. Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart.

    Le nom de l'exposition est d'ailleurs inspiré directement du titre d'un de ses ouvrages « Sensorialité excentrique », publiée en 1969 à la fin de sa vie. Il y développe sa théorie sur la convergence des sens et offre une critique de la pensée occidentale, proposant de dépasser l'antagonisme entre nature et culture vis la sensorialité, en liant idée et matière. Ses œuvres et les archives le concernant sont le noyau de l'exposition.

    g_MRC10strue01.jpg
    " DOW Shalt Not Kill! U.S.A.: Union of Stoned Anarchists" 1967, 50x70 cm © Sture Johannesson

    Gravitent autour, les travaux d'artistes des années 1960 en résonance avec son travail. Le Musée expose les œuvres d'Antony McCall, Paul Sharits, Takis, Helio Oiticia, Giuseppe Penone, Robert Breer, Robert Filiou , Felix Gonzalez-torres, Robert Barry, ou encore Sture Johannesson qui avec ses affiches en collage exprime tout le climat psychédélique des années 1960 et l'incitation à élargir sa conscience. Toutes ces œuvres sont organisées comme une collection excentrique.

    pressesenso-15.jpg
    "Turn On The Institutions! The Kingdom is Within You!" 1967, 76x56 cm. © Sture Johannesson

    En tout ce sont plus de 700 œuvres et archives qui sont regroupées dans cette exposition.

    pressesenso-16.jpg

    "The Aquarian Planetarium Day And Night ó I Am You ó Copenhagen", 1969, 62x85 cm.

    Carlsberg Foundation, 1969, 62x85 cm. © Sture Johannesson

     

     


    Musée Départementale d'Art Contemporain de Rochechouart

    Place du Château

    87600 Rochechouart

     

    ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

  • Gosse de Peintre, exposition de Takeshi Kitano, à la Fondation Cartier

    Cinéaste, acteur, animateur d'émissions télévisées, comique, peinture, écrivain, Takeshi Kitano est un personnage hors du commun. L'exposition Gosse de Peintre à la Fondation Cartier est à l'image de sa Démesure.

    Image 1.png

    Cet évènement a été réalisé spécialement pour la fondation Cartier. Les œuvres exposées autant que la scénographie nous plonge dans le monde de l'enfance. Kitano l'a imaginée comme « une série de rêves », s'adressant aux enfants, tout en parlant aux adultes.

     

    J'ai passé un vrai moment de détente, d'émerveillement, de retour aux joies de l'enfance et de franche rigolade grâce à l'humour de cet artiste éclectique.

    Un petit porte-bonheur japonais vous est remis à l'entrée, preuve de la bienveillance de l'artiste qui vous accompagne tout en long du parcours. La première œuvre s'intitule « Qui es-tu, toi qui me regardes ?! », un autoportrait bien surprenant de Kitano qui fait écho à la nature autobiographique de cette exposition.

    Puis viennent de nombreuses mises en scène.

    Le théâtre de marionnettes Ô-Edo est un vrai bonheur avec ses personnages d'antan sur fond de petite musique entraînante : une vision du Japon ancestrale qui trouve des parallèles avec nos propres souvenirs d'enfance.

    Image 3.pngLa deuxième salle prend des allures de laboratoire et de musée d'histoire naturelle fantastique et fantaisiste : Kitano nous explique ses différentes théories sur la disparition des dinosaures dont celle qui dit que leurs bras étaient trop petits pour boxer leurs adversaires ! Croquis et maquettes montrent des plans secrets de l'Armée impériale se servant des animaux et de leurs capacités pour créer d'incroyables machines de guerre (un grand coup de cœur pour la locomotive à criquets). Mention spéciale Marie Claire Idées : une machine à coudre surdimentionnée trône au centre de la pièce, véritable « usine à gaz » actionnée par des pieds de géants et crachant de la vapeur... pour coudre un petit ruban. Chacun y verra ce qu'il veut, personnellement j'y ai trouvé la représentation du temps et de l'énergie déplacée pour la réalisation même d'une petite création afin que celle-ci soit aboutie.

    Image 2.pngLe sous-sol est principalement consacré à la peinture de Kitano. Ses grandes toiles colorées et ludiques sont  très proches de l'art naïf. Si vous avez la chance de tirer au sort un ticket gagnant, vous aurez le privilège de peindre un dinosaure géant avec une mitraillette à peinture ! En fond de salle, derrière un rideau, un écran diffuse des extraits des shows TV comiques de Kitano : un grand enfant s'amusant à nous faire rire, avec souvent une deuxième lecture sous-jacente et une critique de la société japonaise telle qu'elle est vue par les occidentaux.


    Un très bon moment pour petits et grands !


    Image 5.png
    Gosse de Peintre

    Beat Takeshi Kitano

    Jusqu'au 12 septembre 2010

    Fondation Cartier pour l'art contemporain

    261 boulevard Raspail

    75 014 Paris

     

    Entrée : 7, 50 euros