Les explications du sujet « Babouchkas » du numéro de Noël de Marie Claire Idées.

Voici un pas à pas technique pour pouvoir télécharger l'image des matriochkas des sachets de calendrier de l'avent page 120 dans le N°81 de Marie Claire Idées.

Image 1.png

Pour acheter les droits d'utilisation de cette photo, c'est très simple, vous cliquez sur ce lien :

http://www.stocklib.fr/image_info.php?id=809489&cid=Verdandi

puis dans le menu en haut de la page sur : INSCRIPTION pour vous enregistrer, renseigner vos nom, prénom, adresse, téléphone, adresse mail.

En bas de la page vous cliquez sur : CONTINUER.

Dans le menu en haut de la page vous cliquez sur : ACHAT CREDIT,

vous cliquez sur : acheter 15 crédits (15 euros), puis sur : ACHETER, sur : CONTINUER, et vous choisissez un moyen de paiement.

Une fois le paiement confirmé vous cliquez sur ce lien pour revenir à la photo : http://www.stocklib.fr/image_info.php?id=809489&cid=Verdandi

et vous cliquez sur : TELECHARGEZ en face de ULTRAHIGHXL pour avoir la photo en format 23 X 25 cm.


© Photos : Jean-Baptiste Pellerin, Stylisme : Réka Magyar, créations : Stéphanie Dubuis et Cécile Blindermann pour Pain d'Epices.

 

Dans la deuxième partie de cette note, vous trouverez les explications pour la cape enfant du même sujet.

Image 2.png

 

CAPE ENFANT

Matériel :

1 à 1,5m X 140 de drap de laine bleu (ou lainage) et tissu imprimé orange.

1 aiguille à feutrer fine, 1 aiguille ultra fine

1 manche 4 aiguille à feutrer ultra fine

1 grande mousse

Mousse de laine fuchsia 17 et écru 3, quelque gramme de laine cardée coquelicot 29, mer du nord 21, brun profond 2, Parme 37, Mimosa 26 et Potiron 28.

Calque, petits et grands ciseaux, craie, épingle, aiguille à coudre et fil, 1 bouton, ruban de satin ou autre pour le lien.

Fourniture pour le feutrage:

Pain d'épices

29, Passage Jouffroy 75009 Paris


Coupe du tissu

patron capuche.jpg
patron devant.jpg
patron dos.jpg

Téléchargez, imprimez et couper les patrons, attention le patron de la doublure est légèrement différent du patron de la cape.

Plier le tissu lainage en deux sur la largeur, endroit contre endroit, et placer les patrons.

Tracer, marquer les repères, les emplacements d'ouvertures des mains et les plis de la capuche, puis couper.

Couper la doublure de la même manière.

schéma.jpg

Incrustation de la laine

Téléchargez le motif, décalquer le contour du foulard et de la tête.

Dans la mousse de laine rose épingler le patron, puis couper aux petits ciseaux le foulard. Faire de même pour la tête dans la mousse de laine ivoire.

Epingler ces deux pièces sur le dos de la cape (ici sur la taille 4 ans le haut du motif est placé à 11,5cm du bord de la cape.

Placer la mousse sous l'ouvrage, commencer par la tête, piquer toute la surface avec le manche 4 aiguilles Ultras fines.

Il est possible d'entourer un élastique autour des 4 aiguilles, afin de resserrer celle-ci, pour un piquage plus précis.

Les aiguilles doivent être bien droites, et les arpons enfoncés assez profond dans l'ouvrage.

Attention les aiguilles cassent si elles tordent ou fléchissent.

A tout moment il est possible d'ajouter un morceau de matière afin de corriger la forme.

Continuer de piquer en insistant bien pour que la matière s'incruste davantage dans le tissu.

En orientant de biais l'aiguille ultra fine, et en piquant sur les contours, on peut corriger et affiner la forme.

Incruster le foulard en commençant par le contour avec l'aiguille ultra fine, puis en procédant de la même manière que pour la tête.

Couper et piquer les pièces 3 et 4 de la même manière.

Humidifier la surface et repasser au fer, afin que le motif se fonde au tissu.

Pour les textiles fragiles utiliser une pattemouille.

Incruster les yeux en utilisant l'aiguille ultra fine, et très peu de laine cardée bleue (quelques fibres).

Si l'œil est trop grand, corriger en orientant l'aiguille sur les contours, si il manque de la matière ajouter de la laine de façon à obtenir un rond de 1cm.

Piquer au centre un pois marron de 4mm, puis dans ce pois piquer un minuscule point ivoire avec la mousse de laine (1,5mm).

Prendre une fine mèche de laine cardée rouge sur la longueur, et la piquer en  traçant un cercle avec l'aiguille ultra fine, pour définir le contour de la pommette.

Remplir l'intérieur avec de fines mèches de laine et le manche 4 aiguilles.

On peut jouer sur l'épaisseur de la pastille en ajoutant de la laine (2-3mm d'épaisseur).

Pour obtenir un volume, il ne suffit pas d'ajouter de la laine, il faut bien l'incruster afin que la matière devienne dense et suffisamment solidaire au tissu.

Si une fois piquée la surface est trop plate, ajouter davantage de laine.

Avec l'aiguille ultra fine, piquer sur le contour en biais pour corriger la forme.

Piquer un petit point rouge de 4mm au niveau de la bouche (quelques fibres).

Comme pour les pommettes, piquer le contour des cheveux avec la laine cardée marron.

Remplir l'intérieur, et ajouter de la laine afin d'obtenir une épaisseur de 2-3mm.

Incruster les motifs fleur à l'aide de toutes petites mèches.

Commencer par un point jaune, puis piquer les 6 « grains de riz » parme autour.

Pour incruster le grain de riz, roulotter la mèche dans les doigts et la plier afin de s'approcher le plus possible de la forme.

Utiliser l'aiguille fine pour aller plus vite, attention plus fragile, elle se casse facilement en cas de mauvais geste.

Bien piquer jusqu'à aplatir le motif, et piquer sur les contours en orientant l'aiguille pour affiner la forme et accentuer le volume (2-3mm).

Ajouter de la laine si nécessaire, il faut que le motif soit bien dense.

Continuer les autres pétales en prenant garde à la symétrie de l'ensemble de la fleur.

Continuer ainsi sur tout le foulard en se référent au dessin pour la disposition des fleurs.

 

Sur les devants de la cape, tracer une ligne à la craie entre les 2 points de l'ouverture pour les mains.

Fendre avec de petits ciseaux.

Prélever une mèche de laine orange, la plus courte possible, et la replier afin d'obtenir une mèche encore plus courte (1,5cm).

A cheval sur la fente, Placer la mèche sur le devant et la replier sur l'envers.

Commencer à incruster la mèche avec l'aiguille fine.

Recommencer l'opération sur tout le pourtour de l'ouverture.

Pour réduire la ligne (largeur 0,5cm), orienter l'aiguille de biais d'un côté puis de l'autre.

Ne pas hésiter à piquer plusieurs fois aux mêmes endroits pour que l'incrustation soit solide.

Terminer l'incrustation et homogénéifier la ligne, en incrustant une fine mèche de laine, cette fois-ci sur la longueur.

Roulotter la mèche dans les doigts, la placer et la piquer avec l'aiguille ultra fine.

Il est possible aussi de poser un biais.

 

Assemblage de la cape

Les valeurs de coutures sont de 1,5cm

Sur le dos et les devant, faire une piqûre d'arrêt à 1,3cm du bord au niveau de l'encolure.

Cette piqûre servira au crantage des pièces lors des étapes suivantes.

Assembler les devants avec le dos par les côtés, et ouvrir les coutures au fer.

Créer un lien à la largeur du bouton + 1,5cm de valeur de couture aux extrémités.

Piquer le lien au repère.

Sur les 2 pièces de la capuche épingler les 4 plis dans le sens des flèches, puis les coudre à 1,3cm.

Assembler la capuche par le milieu dos, et ouvrir la couture au fer.

Cranter dans l'arrondi.

Piquer la doublure de la même manière.

Endroit contre endroit, épingler la doublure et la capuche (bord du devant), puis piquer.

Retourner la capuche, bien superposer les coutures, et repasser.

Sur le pourtour du devant, plier vers l'intérieur le bord de la capuche au repère, et repasser de façon à obtenir un rentré de 1,5cm.

Bâtir le bord de la capuche non cousu.

Monter la doublure de la même façon que la cape, piquer les coutures d'arrêt.

Couper l'ouverture du passage des mains.

Epingler endroit contre endroit les milieux devant de la cape avec la doublure.

La doublure s'arrête à 1,5cm du bas de la cape, ce décalage est normal.

Piquer, et arrêter la couture à 3cm du bas de la doublure.

Cranter l'encolure de la cape et de la doublure jusqu'aux points d'arrêts.

Endroit contre endroit glisser la capuche entre la cape et la doublure.

Vérifier l'alignement aux extrémités des doublures capuche et cape, puis piquer.

Couper en dégradé les épaisseurs de valeurs de couture, et retourner la cape.

Superposer les ouvertures des mains, replier la doublure sur 2-3mm.

Coudre au point invisible, et arrêter solidement les extrémités.

Sur le bas de la cape, plier le coin en angle droit sur 2cm, puis plier le revers sur 3cm.

Plier la doublure sur 1,5cm, puis la coudre sur la cape au point invisible.

Coudre le bouton sur le devant.

 

© Photos : Jean-Baptiste Pellerin, Stylisme : Réka Magyar, créations : Stéphanie Dubuis et Cécile Blindermann pour Pain d'Epices.

Commentaires

  • bonjour

    Voilà enfin la cape ! mais pour moi problème ! la page 1 de la capuche , la page 1 du dos de la cape et la page 1 de la page de la tête de babouchka sont blanches ( sans rien ) donc il me manque quelques morceaux .
    c'est normal ?

  • C'est un soucis d'affichage mais normalement, lorsque vous l'enregistrez sur votre ordi ou même que vous l'imprimez directement, cette page apparaît.

    Tenez moi au courant

    Merci

    Marion

  • excusez-moi si je passe pour la rabat-joie de service, mais je trouve étonnant voire déplacé qu'un ouvrage présenté dans un magazine de loisirs créatifs conduise à un achat obligatoire pour pouvoir le réaliser !! peut-être que je n'ai pas tout compris ...

  • Du même avis que Papelhilo!
    A quoi bon acheter un magazine si c'est pour être 'obligé' de s'enregistrer sur certain sites (et même de laisser mon numéro de télephone sinon l'inscription n'est pas prise en compte) et payer pour pouvoir réaliser un ouvrage,
    15 euros en plus, pour ce prix je prefère acheter un calendrier de l'avent tout fait en magasin. Je suis allée jusqu'au bout de mon inscription pensant naivement que ce serait gratuit pour les lectrices...mais non.
    C'est honteux!

  • Quand MCI nous propose un modèle de tricot, nous achetons la laine ...
    Je comprends le trouble quand il s'agit d'acheter une photo en tant que matériel pour réaliser quelque chose.
    Pourtant, une image, au même titre qu'un morceau de musique, par exemple, est soumis à des droits d'auteurs.
    Avec internet, il est devenu très naturel de s'approprier des images, sans même imaginer que c'est du vol. Une photo appartient à la personne qui l'a faite, et cette personne est à seule à pouvoir définir sous quelles conditions sa photo sera utilisée.

  • bonjour Marion

    Toujours rien ! après impression feuille blanche.
    cordialement
    Anna.

  • Je suis du même avis que Papelhilo !!!!

  • ahhh catherine... je vous rejoins... RESPECTER LES DROITS D'AUTEURS photo COMME POUR LES IDEES données en Free sur le net... comme sur ce fabuleux site de Martha Stewart...

    ce lien : http://www.marthastewart.com/good-things/holiday-card-ornaments

    ou encore N°19 : http://www.marthastewart.com/photogallery/snowflake-decorations#slide_19

    et combien d'autres... une mine...

    ou/et des idées émanantes de blogs (à partir du moment où l'idée est originale/innovante) n'est-il pas vraie....

  • Pour ce qui est de la cape, tout s'affiche correctement chez moi. Donc, c'est parfait !

    Pour les matriochkas, je suis aussi assez étonnée du procédé. Lorsque j'achète mci, je m'attends à trouver tous les tutos, explications, patrons utiles à l'intérieur. Ce n'est pas toujours le cas, hélas : il faut venir ici télécharger ou demander par courrier. Aujourd'hui, il faut même acheter... Je dois dire que ça me trouble un peu.

    Ceci dit, je suis assez d'accord avec Catherine. Après tout, une image est aussi le fruit d'un travail, un produit comme un autre. Il ne me semble pas anormal de devoir la payer.

    Mais, alors, qu'est MCI exactement ? Une revue de loisirs créatifs, qui propose des modèles et leurs explications pour que l'on puisse les réaliser, ou un catalogue de produits à acheter ? C'est une question qui commence à se poser...

  • Non mais ce n'est pas possible..
    Tentée par le MCI de noël, je l'achète.
    Vive déception!
    -des patrons à télécharger (?!) et disponibles bien après la parution du n°
    -des photos à payer (gloups!) pour réaliser un modèle
    -et cerise sur le gâteau, les modèles seraient inspirés de modèles trouvés sur le net ou apparemment empruntés sans leur accord à des créatrices.A ce propos, désolée stef la belette, mais au moins, cela aura permis (maigre consolation, je le conçois) de vous faire encore plus connaître. Tant mieux, vous semblez le mériter amplement..
    Dernière fois que j'achète ce magazine!

  • Un peu fort de café le coup de payer pour la photo! Droits d'auteur, OK, mais ça devrait être compris dans la rémunération de la création pour le créateur, et dans le prix du magazine pour les acheteurs.
    La solution que je préconise alors c'est de faire une recherche sur le net d'image de matriochka et d'imprimer celle qui vous plait! Après tout on peut faire ce calendrier sans utiliser le même dessin, et du coup ça devient votre création, non? J'ai pas tout compris?

  • ce n'est vraiment pas normal que l'on soie oblige de payer pour pouvoir telechargé la poupée russe dans ce cas vous n'avez qu' a mettre que des modeles comme ca et ce ne seras plus la peine d'acheter mci cela fait plus de 10 ans que je prend mci mais ca part en sucette .
    cordialement

  • a 4.90€ le numero la poupée est largement payé !!!!!!!!!!!!
    ce n'est pas normal de payer pour rien avoir
    c'est grave !!!!!!!!!!!!!!!
    a y etre vous devriez tout faire payer en plus du numero aussi
    vraiment tres deçu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • entre les reprises d'anciens numéros, les choses vues voire revues ailleurs, les explications uniquement disponibles sur le blog et ce téléchargement payant... ça commence à faire beaucoup ! mais j'oubliais les 'hors série' et les 'livres' qui ne font que compiler d'anciennes publications... certes, je ne suis pas obligée d'acheter, mais comme tous les magazines sont sous blister, je dois l'acheter pour avoir une idées du contenu ! alors je me sens de plus en plus flouée... et j'ai de moins en moins envie d'acheter ! et c'est fort dommage, car je ne vois rien d'autre pour vous remplacer...

  • Bonjour Anna,

    Avez vous essayé d'enregistré la page blanche sur le bureau de votre ordinateur, en faisant un clic droit puis enregistrer sous (ou ctrl clic sur MAC) ? Parfois la page blanche est juste dû à une version différente d'acrobat.

    Si cela ne fonctionne toujours pas, envoyez moi un mail:
    redactionblog@marieclaireidees.com

    Amicalement

    Marion

  • nombreuses plaintes !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    mais aucunes réactions de la part de MCI
    EST CE QUE MCI S'EN FOU ?????????????????
    EST CE QUE L'AVIS DES LECTRICES NE COMPTE PAS ???????????????
    OU PEUT ETRE QUE LE PORTE MONNAIE DES LECTRICES
    JE SUIS OUTREE QUE PERSONNE NE REAGISSE !!!!!!!!!!!!

  • Tout a été dit par Stef et sa belette et Sylvie BG je trouve tout ceci vraiment dommage et faire payer les droits d'auteur d'une photo que l'on doit déjà avoir payés puisqu'on a acheté le magazine et donc payé pour accéder à son contenu....

    Enfin je pense que le minimum serait au moins de répondre à nos messages.

  • lectrice fidèle de MCI depuis le numéro 1 , je suis de plus en plus déçue par votre magazine et je pense que ce numéro de décembre 2010 sera le dernier que j'achèterai.
    Une publicité sur chaque double page, un poids nettement supérieur aux autres justifié par cette publicité omniprésente, aucune idée intéressante ( des reprises des anciens numéros) des idées qui ne doivent toucher personne :faire un tricot pour un nichoir ! sur des pots dans le jardin !
    Du plagiat ...
    Tout dans ce numéro m'a déçue .

  • hé hé... les problèmes avec MCI c'est que beaucoup continuent de l'acheter quand même... et si je vous disais que j'ai vu des "themes" complets de MCI dans d'autres journaux (américains en l'occurrence... ). et oui, car ils revendent les projets à d'autres magazines.... normal que cela manque de créativité, tout tourne en rond...

Les commentaires sont fermés.