La Color Week

fcace9728b772088723a3abcada8d796.png
Premier centre français multi enseignes entièrement dédié à la maison, Domus vous propose différents temps forts événementiels tout au long de l’année.
Du vendredi 28 mars au dimanche 6 avril 2008 : Domus vous en fait voir de toutes les couleurs ! Durant ces 10 jours exceptionnels sur le thème de la couleur, vous pourrez bénéficier de conseils personnalisés, visiter des showrooms d’exposition, obtenir des nuanciers et découvrir les nouvelles tendances en matière de décoration.

Les week-ends des 29-30 mars et 5-6 avril 2008, rencontrez les « coachs couleur Domus », professionnels de la décoration (architectes, designers, décorateurs…), offrant gratuitement leurs conseils et leurs astuces déco « couleurs » dans le cadre de consultations coaching. Vous pouvez prendre rendez-vous à l’avance que ces « coachs » sur les sites internet de Domus et de Planet Maison

Des showrooms d’exposition illustrant l’utilisation de la couleur dans la maison vous permettront de découvrir des mises en scène recréant des pièces de la maison : mélange de matières et harmonie des couleurs…

Un nuancier de couleurs pantone vous sera offert et vous pourrez bénéficier de réductions proposées par les 80 enseignes du centre Domus.

DOMUS
16 rue de Lisbonne
93 562 Rosny-Sous-Bois Cedex

Commentaires

  • Ah mais alors là, je vous donne pas un 10/10 pour le bon français !!! Ce texte contient plusieurs anglicismes, je n'en crois pas mes yeux...À commencer par le titre !!! Qu'y a-t-il donc de si justifié de mettre de l'anglais pour accrocher ???
    Non, vraiment je comprends pas...La France n'est-elle pas le pays de base de la langue française par excellence ? Pourquoi la massacrer ainsi ? Pourquoi serait-il plus approprié, plus mode de mettre des anglicismes partout ? C'est plus "hot", plus "cool", plus tendance ???
    J'aime pas moins les MCI pour autant mais svp, un petit effort !

  • Alors là, je ne peux qu'approuver Esther ! C'est un avis tout personnel, mais je trouve vraiment trop snob l'utilisation des anglicismes à tout-va, pour ne pas dire ridicule.
    Mais comme elle, je n'en aime pas moins MCI !

  • Bonjour Esther,
    J'ai bien pensé à vous en écrivant tous ces anglissismes et j'attendais un petit commentaire de votre part... et vous n'avez pas dérogé à la tradition! Tout cela pour vous dire que je ne vous donne pas tort mais que si les termes anglais sont nombreux dans cet article, ce sont ceux utiliser par DOMUS pour la communication de cet évènement. Difficile pour moi de communiquer sur ce dossier sans donner le titre de l'expo (color week) et les termes utiliser par les professionnels qui l'organisent! Ce centre organise beaucoup de manifestations autour de la déco et je trouvais l'info intéressante: notamment l'idée de donner aux visiteurs un nuancier pantone, un cadeau précieux!

    En espérant ne pas vous avoir trop écorché les yeux et les oreilles avec cet article!
    Amicalement
    Marion

  • Je suis d'accord avec toi pour parler d'abus au niveau du titre, Esther, mais après pour les mots "showroom" ou "coach", super profession très à la mode en France en ce moment, il n'y a pas d'équivalent adéquat en français. Gallerie? Atelier? ça ne colle, à mon avis, pas tout à fait au showroom dont l'article parle. Quant au coach, le jour où quelqu'un dégote un mot français tendance pour le remplacer, il aura gagné beaucoup!!
    Et enfin, le mot "week-end" est quant à lui rentré dans nos dictionnaires... Je ne crois pas que l'excès d'anglicismes soit pour faire plus tendance, même si je ne suis pas entièrement convaincue. Mais il faut reconnaître que beaucoup de choses nous arrivent des Etats-Unis et que ce qui a un sens en un mot en anglais est de suite beaucoup plus flou si on essaie de le remplacer par un seul mot français. Et je trouve que c'est particulièrement vrai dans le domaine des loisirs créatifs.
    Après, c'est vrai qu'il y a tout un tas d'anglicismes qui sont utilisés, toutes générations confondues, pour faire tendance. Mais il me semble que c'est un phénomène qui était plus vrai il y a 5 ans que maintenant...

    Bénédicte

  • Merci Marion d'avoir pensé à moi en écrivant ce texte...Je trouve ça rigolo, très sincèrement, sans aucune arrière-pensée ironique, et j'en suis touchée. Je comprends très bien la situation telle que vous l'expliquez, il y a des incontournables dans votre travail de relations publiques...Peut-être aujourd'hui c'était comme la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ?
    Merci Sylvie pour ton appui...Faut parfois ramer en ce monde pour garder une identité...et une langue...
    Bénédicte, j'ai bien lu et relu ton message. Vrai que c'est pas évident de trouver un mot "tendance", accrocheur, pour traduire coach et showroom...Le problème vient aussi du fait qu'il faut parfois(et même souvent) plus d'un mot pour transmettre la même idée...L'anglais est la langue de la rapidité, du droit au but...Par exemple, dans le dictionnaire, "showroom" se traduit par "salon(salle) d'exposition"...Un peu long et contraignant...
    Vrai que de plus en plus de mots anglais sont acceptés dans les dictionnaires(qui nous viennent de France, même au Québec) mais encore refusés ici dans les travaux scolaires, dans la presse écrite et/ou par les lecteurs de nouvelles par exemple...Ce n'est pas pour faire chic et supérieur que je le mentionne...C'est nos lois sur la langue qui sont ainsi...
    Je n'ai rien contre l'anglais ! Je suis passablement bilingue moi-même, la géographie et la politique du Canada m'y obligeant afin de ne pas me sentir trop isolée et enfermée dans mon petit coin d'Amérique...
    Mais je trouve vraiment dommage que tant d'anglicismes envahissent la langue française à son détriment...Quand on ne trouve plus, quand on ne connaît plus, "le mot français équivalent", ça se corse...c'est plutôt triste...

  • Ah ce débat du français, et surtout du bon français...
    C'est vrai qu'il y a une part de snobisme dans cette utilisation de l'anglais: de plus en plus de magasins veulent s'appeler 'show-rrom', à partir du moment où ils font commerce d'articles ce sont des magasins. Pas besoin d'un dictionnaire pour ça.
    coach: dans un contexte sportif c'est un entraineur. Dans la nouvelle acception du terme c'est un conseiller. Là encore les mots français existent.
    Vous pouvez m'en demander d'autres!

  • Ce n'est pas pour te vexer Sophie mais je pense que les traductions que tu proposes n'englobent pas la totalité du sens qui se cache derrière les mots anglais... Tous les magasins ne sont pas des showrooms et inversement. Et si tu parles avec un coach et que tu le "restreins" à une étiquette de "conseiller", il te répondra qu'il est bien plus qu'un conseiller. Ce qui doit être vrai car on ne boude pas le mot conseiller en France.
    J'ai vécu plusieurs années aux Etats-Unis et je suis sensible aux anglicismes et suis tout à fait pour utiliser des mots français quand on parle français. Mais je pense aussi qu'il ne faut pas dénaturer certaines notions sous prétexte qu'il faut être Français à 200%. Quid du patchwork par exemple?
    Je comprends très bien le point de vue d'Esther, qui est canadienne et qui a une perception différente de la notre (en France) par rapport à la langue française. Il y a au quebec notamment un combat féroce pour lutter contre l'anglais, cela fait partie de la culture. Je ne crois pas que ce soit le cas en France.
    Alors, non aux anglicismes à gogo et superflus, mais non aussi aux mots français inexacts.

    Bénédicte

  • @ Sophie: Je suis d'accord, d'ailleurs à partir de maintenant je ne suis plus prof mais teaching consultant et ma pauvre salle au plafond qui tombe sur les élèves sera mon open-classroom (je fais cours porte ouverte): on va voir si ça rameute autant le chaland que la color week, lol!
    Coucou Esther, j'adore les canadiens quand ils montent au créneau, c'est irrésistible et ils ont raison: nous on n'a pas à résister quotidiennement, alors on se laisse doucement envahir...ou mélanger...ou partager....
    Biz 'n kiss d'an holl (chez moi on parle...breton!)

  • Bénédicte, quand un mot n'existe pas, on l'invente... Comme a été inventé le mot français, courriel au lieu de e-mail... et pourriel pour spam...Au Québec on commence à parler "patchwork" mais notre mot habituel est courtepointe...

    Je termine sur ceci...Je ne crois pas que ce soit une question de culture de lutter pour conserver sa langue...Si ce n'est pas instauré bientôt en France, désolée, je ne veux ici insulter personne ni faire de politique déplacée, mais vous aurez un sérieux coup de barre à donner un jour...J'espère pour vous qu'il sera pas trop tard...J'arrête là pour ne pas être jugée comme grosse méchante si je dis qu'il y a du laxisme quelque part...
    Coucou Aziliz, merci pour le breton ! C'est aussi une langue à apprécier et conserver...

  • mille pour cent d'accord avec Esther et son combat… qui devrait être surtout le notre ! Si les mots précis n'existent pas… créons les !
    Comment se fait-t-il qu'on a réussi à dire "ordinateur" et pas "computer" pour un produit qui, lui aussi, a été nouveau il n'y a pas si longtemps ?
    L'idée que les termes anglo-saxons indiquent quelque chose de plus moderne, de plus nouveau, est sous-jacente en permanence, ne nous le cachons pas !
    Bricol'amicalement (j'invente mes mots !!)

    eve

  • mille pour cent d'accord avec Esther et son combat… qui devrait être surtout le notre ! Si les mots précis n'existent pas… créons les !
    Comment se fait-t-il qu'on a réussi à dire "ordinateur" et pas "computer" pour un produit qui, lui aussi, a été nouveau il n'y a pas si longtemps ?
    L'idée que les termes anglo-saxons indiquent quelque chose de plus moderne, de plus nouveau, est sous-jacente en permanence, ne nous le cachons pas !
    Bricol'amicalement (j'invente mes mots !!)

    eve

  • Et bien moi, je veux dire "Bravo".
    Bravo à Esther qui défend comme personne notre langue française, même si je n'ai rien contre l'anglais, que je regrette de ne pas parler mieux !
    Et oui, quand on veut, on peut inventer des mots nouveaux. Un de plus : ordinateur, pour "computer", et c'était dans les années 50, où l'on n'était pas plus bête qu'aujourd'hui !
    Bravo à Aziliz pour son petit couplet : franchement, j'ai adoré !
    Bravo à Sophie qui connaît, elle, les bons mots français pour exprimer une idée.
    Quand à Bénédicte, bravo pour avoir tenté de nous convaincre, mais, désolée, je ne le suis toujours pas ! Et même, je suis plutôt confortée dans mon opinion : tout ça, c'est bien du snobisme.
    Quoi, la langue française serait moins précise, moins évocatrice, moins percutante que la langue anglaise ? Ou faut-il voir là un simple manque de vocabulaire... français ?

  • Eve et moi avons écrit ensemble, on dirait.

  • Esther, peut-être que ce n'est pas une question de culture... mais quelque part je me dis que pour inventer des mots les français doivent être plutôt fainéants car bien souvent ces derniers temps, ce sont des mots nés au Canada que nous avons plus ou moins adopté comme courriel par exemple. Et encore, je ne connais personne qui l'utilise! Pourriel, on n'y est pas encore... mais qui sait...moi je trouve ça très joli!
    Et je pense que tu as raison de parler de laxisme, il n'y a qu'à voir les jeunes qui se mettent à rédiger leur rédaction ou dissertation en langage texto, le verlan qui trouve de plus en plus d'adeptes. Nous ne nous battons pas pour notre langue, c'est vrai. et un jour, c'est certain, on prendra un coup de barre comme tu dis! Mais vous, quand vous inventez des mots, comment ça se passe pour qu'il soit accepté par tout le pays? En France, je ne vois pas trop un nouveau mot être accepté unanimement par toutes les générations, il y aurait des grèves, et tout, et tout pour manifester notre mécontentement. Non, je rigole évidemment!!!

    Je n'ai plus de temps!

    Bénédicte

  • Et une couleur gaie pour repeindre un peu ce ciel pourri, je peux la trouver ou ??? Merci!!!!

  • Et une chouette couleur gaie pour repindre un peu ce ciel gris-pourri, je peux la trouver ou ????? Merci!!!!

  • Et une chouette couleur gaie pour repeindre ce ciel gris-pourri, je peux la trouver ou .....

  • Avec le débat haut en couleurs sur les mots, on en oublie le sujet de l'expo! Je suis sûre qu'elle doit être intéressante! Et si quelqu'un du site à l'occasion de s'y rendre, ce serait sympa de nous faire partager ses impressions...

    Bénédicte

  • Comme Aznavour qui a fait et refera un "dernier"spectacle chez nous, je termine encore une fois...
    Bénédicte je te dis bravo pour ta dernière réflexion sur la langue, beaucoup d'ouverture de ta part, vraiment.
    Pour les mots inventés, créés, nous sommes si peu nombreux, environ 7 millions pour tout le Québec(et pas tous francophones), pas difficile d'intégrer un mot nouveau. En France, je crois que tout doit passer par l'Académie Française qui, soit dit en passant, met bien du temps pour accepter les mots québécois dans les dictionnaires...On n'y peut pas grand chose...
    Merci de vos appuis linguistiques et sociologiques, chères "copinautes" de MCI ! Si je puis seulement mettre une étincelle quelque part sans allumer d'incendie...

    Et puis vivement les coloris du printemps ! Bonjour "la minuscule exposition", sache que personne ici ne se tire à boulets rouges...Cette discussion a été très instructive et agréable quoi qu'il en paraisse ! Tu fais tout de même bien de nous ramener à nos moutons...Que dis-je ? À nos couleurs !

  • Je vote à 100 % pour l'intégration du terme "copinautes". Merci à toutes pour vos échanges!

    Amicalement

    Marion

Les commentaires sont fermés.